Sport plein air

5 conseils pour courir en hiver

esportnature running course à pied lac des vannades manosque

“Glaglagla il fait trop froid, je préfère rester sous la couette… c’est pas possible de faire du sport avec ce froid, je vais m’enrhumer !” N’ayez plus peur de faire du sport en hiver grâce à nos conseils.

Conseil n°1 : Empilez les couches !

Mettre un gros pull pour ne plus avoir froid ne sera pas le meilleur moyen de se réchauffer. Adoptez la règles des 3 couches :

  • Couche n°1 : un vêtement qui respire ou seconde peau ! Des sous vêtements qui évacuent la transpiration et vous garderont au chaud comme un tee-shirt adapté au sport l’été.
  • Couche n°2 : un vêtement qui isole du froid ! Exemple une polaire.
  • Couche n°3 : un vêtement qui protège ! Comme une veste coupe-vent, de préférence imperméable si la pluie s’invite.

Et portez des vêtements sombres : ils absorbent les rayons solaires et vous apporteront un peu de chaleur supplémentaire.

Conseil n°2 : couvrir les extrémités

C’est bien connu, les extrémités se refroidissent plus vite et c’est encore plus vrai en courant !

  • La tête : mettre un bandeau ou un bonnet, et un tour de cou
  • Les mains : des gants bien sûr !
  • Les pieds : de bonnes chaussettes spécialement conçues pour le sport et bien sûr une bonne paire de baskets de préférence avec “membrane hivernale” vous protégeant du froid et de la pluie !

Conseil n°3 : pensez à vous hydratez !

L’hiver on ressent moins le besoin de boire et pourtant notre corps en a autant besoin qu’en été… De plus la respiration d’air froid accélère la déshydratation. Essayez de boire par petite gorgées pendant et après la course.

La nourriture est également importante et le sport ajeun n’est pas recommandé par temps froid.

Conseil n°4 : bien s’échauffer

Ah ça c’est l’affaire de votre coach ! Toutes les séances débuteront par de l’échauffement. Les muscles ont besoin d’être chauffés avant l’effort de la course, qu’il fasse froid ou non.

Pour la course à pied, ce sont surtout les mollets et les ischio-jambiers qu’il faut travailler mais l’échauffement du reste du corps est également utile pour partir dans de bonnes conditions et ne pas avoir froid au départ. Donc bien reproduire les exercices d’échauffement et ne pas les négliger !

Petite chose également qui a son importance au niveau de notre corps, c’est la respiration. Pendant la course, inspirez par le nez et expirer par la bouche. Cela permet de réchauffer l’air et de l’humidifier avant qu’il n’atteigne les bronches pulmonaires et ainsi économiser l’organisme tout en protégeant les bronches.

Conseil n°5 : ne pas se décourager !

Le premier kilomètre de course est le plus difficile. Vous étiez au chaud et devez maintenant affronter le froid. Le contraste se fait sentir mais cela ne doit pas vous arrêter. Assurez-vous d’avoir bien chaud avant de vous élancer. Mettez le chauffage si vous vous rendez sur place en voiture.

Puis démarrez les course en douceur, par petites foulées, en augmentant progressivement votre allure pour que votre organisme s’acclimate.

Soyez à l’écoute de votre corps (cœur, muscles, poumons) et de vos sensations. Ne forcez pas et n’hésitez pas à ralentir voire à vous arrêter si vous ne vous sentez pas suffisamment en forme ou si vous ressentez la moindre douleur.

Terminez la course en douceur, en effectuant un retour au calme par un ralentissant progressif du rythme.

Et pour les grands frileux, pensez aux chaufferettes ! Mais attention tout de même, il est déconseillé de courir par très grand froid.

Maintenant vous êtes parés pour affrontez l’hiver avec nous ! Contactez-nous pour connaître notre programme !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *